Aujourd’hui j’ai l’immense joie de te partager un témoignage inspirant. Celui de Maryline Brochet, accompagnante dans la nature.
Dans cette interview tu décrouvriras son cheminement, ses prises de conscience, ses propositions d’accompagnement nature, une photo qui témoigne de son énergie pendant la formation, et à la fin, Marylin t’offrira de merveilleux retours d’expériences.

*Quel est ton paysage préféré ?
C’est celui qui m’offre un grand espace.
Un point de vue sur un paysage immense, varié, vallonné, composé de petits villages, de champs, de forêts, de rivière et de falaise.
Lorsque je suis tout en haut, j’aime contempler l’immensité devant moi. Avoir la sensation de me sentir toute petite face à un paysage à couper le souffle.
Je sens à ce moment-là que la nature à la fois puissante mais aussi très calme m’entoure de toute sa sérénité.
Puis prendre de la hauteur physiquement, ça me permet d’en prendre mentalement !

*Quelles rencontres végétales et/ou animales t’ont particulièrement marquées ?

Sur une balade en VTT en forêt en septembre dernier, je ne m’y attendais pas…lorsque je tombe sur un regroupement de cerfs en train de bramer. Il y en avait 5.
Arrêt. Silence.
Immobile, j’observe. Le spectacle a duré une vingtaine de minutes.
Je me faisais toute petite, la plus silencieuse possible, tout en étant à l’affût de ce qu’il se passait entre feuillages et branchages.
Ce sont des moments où l’on se sent privilégiée par de telles rencontres.
Sur le retour, je me disais « rhooo! la chaance ! Merci »

*

*Est-ce qu’une couleur de la nature t’attire particulièrement ? Si oui laquelle ?
Il y a quelques années j’aurais répondu le vert. J’aimais le vert pétillant du printemps.
Aujourd’hui, j’aime toutes les couleurs de la nature. Toutes.
Les couleurs évoluent au fil des saisons, se nuancent, changent.
Depuis la formation vécue avec Manon, couplée à mon cheminement intérieur, je pense m’émerveiller davantage, poser un regard plus fin, aiguisé, conscient sur les détails de la nature. La nature est trop belle ! 

*Une odeur ?
Oui, quand on rentre dans la forêt, cette odeur terreuse de l’humus, que l’on sent au milieu des arbres feuillus. Humm… J’adore !

*
*Pourquoi t’es-tu intéressé.e à la formation accompagnement nature comme
outil de mieux être ?

Je souhaitais créer mon activité pour satisfaire un autre besoin, celui d’être autonome et indépendante.
Mon projet nécessitait une veille et une formation continue sur les différents aspects que je visais, la question du mieux-être, l’éducation, l’accompagnement en nature et l’entreprenariat. J’ai rejoint alors des réseaux d’entrepreneurs et c’est par ce biais là que j’ai atterri, par je ne sais quel « clic » (un hasard qui a du sens !) sur le site « La Cactée qui Caquette » de Manon Luneau. Original comme nom de site me disais-je !
Au fur et à mesure que je parcourais son site, la joie m’envahissait ! Sa démarche et son parcours étaient très inspirants.
Dans la même semaine, je participe à un webinaire dont le sujet était : « De la nécessité
d’accompagner les enfants dehors ».
Manon Luneau composait le groupe d’intervenants ! Et j’apprends ainsi qu’elle propose des formations à l’accompagnement nature comme outil de mieux être.
*
*Qu’est-ce que tu recherchais ?
A ce moment-là, j’étais en veille et en recherche.
La proposition de formation de Manon répondait à mon besoin.
L’accompagnement est mon cœur de métier mais je souhaitais accompagner dans la nature ; il me fallait des outils pour cela, je ne savais pas comment faire, comment commencer.
Je cherchais à m’entourer de personnes qui comme moi avaient ce projet afin de partager nos sensibilités et nos envies.
Je cherchais aussi à œuvrer, à coopérer à ce magnifique mouvement d’inciter les gens à revenir à la nature et au vivant.
*
*Qu’est-ce qui t’a parlé ?
Tout d’abord, la proposition faite par Manon de l’entretien téléphonique préalable à la formation pour vérifier qu’elle corresponde bien à ce que je recherchais.
A travers cela, j’ai senti de la proximité, de la cohérence et du sens.
Peu de formation propose cette possibilité, en tout cas à ma connaissance. Rien que ça, ça en disait long !
Ce n’était pas simple pour moi de me décider, d’investir en moi, d’investir de mon temps, de mon argent, de mon énergie. C’était engageant. Je voulais être sûre de ne pas échouer, de ne pas me tromper.
Lors de notre échange, son approche m’a séduite immédiatement.
J’avais besoin, au-delà des outils, méthodes et théorie … de me sentir en sécurité, en confiance avec la personne auprès de qui j’allais me former.
Et pendant la formation, ce qui m’a parlé, au-delà de sa posture, c’est la présence de Manon.
Sa présence au vivant.
*Y’a t’il un avant et un après cette formation ?

Absolument.
Un avant rempli d’hésitation, de doutes, de manque d’outils, de méthode.
Un avant où je ne me sentais pas légitime d’accompagner en nature.
Un avant où je me sentais seule dans cette démarche.
Puis la formation a tout inversé ! J’ai éliminé de nombreuses croyances limitantes sur la question et j’ai osé. Cette formation m’a donné l’élan pour me lancer.
Elle a permis une validation intérieure. Je me suis dit que je ne m’étais pas trompée.
Le groupe que nous constituons est très porteur aussi. Il est une force.
Nous nous nourrissons les uns des autres, et cela malgré la distance qui nous sépare, chacune dans les 4 coins de la France et le temps qui passe.

C’est une rencontre d’une intense richesse humaine, et très inspirante.

*Aujourd’hui que proposes-tu comme accompagnement nature ?
Je propose des séances d’accompagnement au mieux-être grâce au contact de la nature, en individuel ou en collectif.
Mon intention est de rétablir le lien entre l’individu et la nature en donnant à vivre des expériences fondatrices et intérieures, des expériences sensibles, qui mobilisent les sens et la sensibilité.
Apprendre comment la nature peut nous aider au quotidien à se ressourcer, à se reconnecter à soi et à l’essentiel.
Je suis sensibilisée à la question des périodes de changements de vie, de l’hypersensibilité, des aidants.
J’accompagne des personnes qui vivent des situations de stress à un moment de leur vie ; celles qui ont envie et besoin de se ressourcer, de ralentir, de retrouver de l’apaisement en vivant un moment dans la
nature tout en étant guidée.
Ma pratique évoluera, je suis dans l’apprentissage constant, curieuse et c’est passionnant.

*

*As-tu une histoire à nous raconter, un retour d’expérience avec un.e de tes
client.es ou patient.s ?

Chaque accompagnement a sa singularité.
Après la séance, je prends toujours un moment pour écrire ce que la personne a verbalisé, ce qu’il s’est passé. Je le conserve dans un recueil et le relis à l’envie.
J’ai envie de te livrer 3 témoignages :
Celui d’Annabelle*, 38 ans, en arrêt de travail pour épuisement professionnel :
« On parle d’ancrage. Je le pratique chez moi, chez ma kinésio dans un cabinet mais là, au plein milieu de la forêt, l’ancrage … mais il prend tout son sens. C’était d’une puissance ! Waouh ! Puis, on a tous les éléments autour qui vont avec. Merci »
Celui de Clément*, 14 ans, en décrochage scolaire qui a pu formuler à sa mère après la séance « c’était une balade dans la nature, une vraie ! ça m’a fait du bien…. J’aimerais refaire des séances. »
Et celui de Lise*, 35 ans, traversant une dépression.
« Ça fait longtemps que je n’avais pas ressenti cela ! En éveillant les sens dans cette nature, on a le revers de la médaille par rapport à ce que l’on vit au quotidien. »
(*prénoms changés)
C’est toujours un moment particulier d’accueillir le ressenti des gens qui vivent cette démarche dans la nature. C’est très intime et précieux.

*

*Et pour terminer, comment tu te sens quand tu accompagnes dans la nature ?

Je me sens libre.
Je sens que ma démarche est cohérente avec tout mon cheminement et qu’elle a du sens.
J’accompagne ce que j’ai moi-même traversé, ressenti. Je suis convaincue des bienfaits de la nature.
En effet, nous ne pouvons transmettre des choses que nous ne ressentons pas nous-mêmes.
En accompagnant dans la nature, j’évolue dans un environnement sain, où il fait bon respirer, au contact du réel.
Je me ressource tout autant que les personnes que j’accompagne.
Je me sens en joie, je prends énormément de plaisir.
Ça doit vouloir dire quelque chose ? Je pense avoir trouvé ma place.
Et c’est magique !

V

Voici les coordonnées de Maryline Brochet
06 75 72 14 00 – marylinebrochet@yahoo.fr

Tu as envie de te sentir capable et légitime

pour encadrer un accompagnement

dans la nature ?