C’était un sujet qui m’a été inspiré par quelques une de vos réponses au moment d’intégrer le groupe. 

En tant que parent vous faites souvent remonter le fait que vous n’avez pas beaucoup de temps pour vous et pour vos enfants et souvent nous sommes de plus en plus à subir cette relation que l’on trouve stressante oppressante et « je n’ai pas le temps » est une phrase qui revient très souvent. 

Il y a très longtemps les humains étaient calés sur le temps et le rythme de la nature, avec l’arrivée de l’industrialisation tout est allé vite et nous nous sommes distancés de ces rythmes naturels à savoir les saisons, le soleil qui se lève, qui se couche, votre rapport au temps a été complètement bouleversé.

La pression du temps va altérer le rapport avec les autres et avec soi-même. La première bonne nouvelle est qu’il existe une solution par rapport à cette pression et la deuxième bonne nouvelle est que nous ne sommes pas obligés de vivre éloignés de tout. 

Je vais citer un psychiatre qui s’appelle Christophe André, il évoque des solutions pour s’affranchir de la pression du temps.

La première est la capacité à renoncer « je n’aurai pas le temps de faire tout ce que je veux, je l’accepte et je prends le temps de ne rien faire ». 

La deuxième solution est : savourer ce qui est là ici et maintenant « je profite de tout ce qui s’offre à moi au moment présent » sans être parasité de ce qu’on aurait pu faire à la place. 

J’aime beaucoup mettre en avant le fait que de passer du temps dans la nature permet d’être dans l’ici et le maintenant. La première piste, pour pleinement savourer ce qui est là dans la nature, est de vous octroyer un temps nature, cela peut être une petite marche, un temps d’observation d’un arbre… et d’en faire une habitude ! Il faut ajouter ce temps nature en fonction de ce qui est possible pour vous c’est-à-dire que vous pouvez commencer par vous dire « je m’octroie deux minutes de temps nature par semaine ». Pour que ces deux minutes soient vraiment libérées de toute pression du temps, je vous conseille de vous octroyer quatre minutes. 

La deuxième piste : éteindre mon téléphone et autres appareils électroniques, appareil photo y compris, parce que cela va parasiter notre capacité à être dans le maintenant. Il faut vraiment vous offrir cette qualité de présence en vous demandant ce que vous sentez, vous entendez ou vous voyez. Pour vous aider, vous pouvez même vous poser ces questions-là à voix haute. Le fait de le verbaliser va vous aider d’être encore plus présent et de vous affranchir de la relation au temps. Le fait de réitérer cette expérience va aussi vous permettre de vous ancrer dans le rythme de la nature, vous pouvez choisir que ce temps avec la nature se fasse toujours au même endroit comme ça, vous ancrez dans les saisons qui passent, dans le temps qui passe et vous verrez l’évolution de cette nature au fil de l’année. Vous allez prendre conscience que vous faites partie de la nature et cette prise de conscience va vous libérer de la pression au temps. 

Naturellement, 

Manon Luneau 

Créatrice des Balades de l’Émerveillement® pour se détendre tout en s’amusant 

Rejoignez-nous sur le groupe Facebook Solution nature pour enfants stressés

Et 

Instagram